Conserver la collection de monnaies et médailles anciennes

Le Musée Savoisien possède une collection numismatique très complète (monnaies, médailles...). Parmi elle, le médaillier de Savoie, exposé à l’ancienne chambre des comptes du château des Ducs de Savoie. Pour identifier tous ces trésors, un travail minutieux et de longue haleine est en cours.

Le médaillier de Savoie exposé à l’ancienne chambre des comptes

Il s’agit d’une collection unique de médailles et de pièces de monnaie en or et argent, frappées par les comtes et ducs de Savoie, princes de Piémont devenus rois de Sardaigne. C’est lors des fermetures annuelles de la chambre des comptes aux visiteurs que des agents du musée travaillent sur le récolement des monnaies et médailles qui y sont exposées : 5 vitrines sont concernées, soit environ 650 objets !

Commence alors le chantier des collections où chaque étape est minutieuse et complexe. 

Vider les vitrines avec précautions

À vue de nez, les monnaies se ressemblent toutes, mais chaque pièce est unique et chacune a sa place numérotée dans la vitrine. Pour ne pas s’emmêler les pinceaux, il a d’abord fallu repérer l’emplacement de chaque pièce avant de les retirer délicatement des vitrines. Ensuite, elles ont été méticuleusement placées dans des sachets individuels avec un numéro d’inventaire.

Créer de véritables cartes d’identité informatiques

Chaque pièce est ensuite traitée individuellement. L’objectif est de créer une vraie carte d’identité documentée et informatisée de chaque objet : numéro d’inventaire, prise de mesures, description, localisation, domaines, inscriptions, matériaux et techniques utilisées, état général, photo… Pour s’aider à la recherche documentaire, les agents s’appuient sur un catalogue des monnaies savoyardes réalisé dans les années 1990 suite à un premier rangement. Ensuite, les scientifiques prennent la main afin de corriger ou compléter les informations.

Être patient et rapide à la fois

Le plus important : permettre chaque année l’exposition complète du médaillier de Savoie au public. Il faut donc remettre rapidement en place les vitrines pour les réouvertures.  Il aura ainsi fallu plusieurs années de travail en pointillé, pour informatiser toute la collection qui sera bientôt accessible en ligne.

Chaque vitrine est minutieusement ouverte
L’emplacement et le numéro de chaque objet est scrupuleusement noté
Chaque objet est rangé dans un sachet individuel
L’emplacement et le numéro de chaque objet est scrupuleusement noté
Chaque pièce est observée en détail pour saisir les inscriptions qui y sont frappées
Chaque pièce est observée en détail pour saisir les inscriptions qui y sont frappées
Prise des mesures de chaque pièce
Chaque pièce est observée en détail pour saisir les inscriptions qui y sont frappées
Saisie informatique de tous les éléments dans la base de données

Toute la collection numismatique du Musée Savoisien

La collection complète se compose de monnaies, médailles, jetons et autres méreaux*. Qu’ils soient en or, en argent ou en alliage cuivreux, ils vont de l’Antiquité (monnaies romaines et gauloises), au Moyen-Âge jusqu’à aujourd’hui.

Grâce au récolement, le nombre exact d’objets sera bientôt connu.

* Les jetons et méreaux étaient des formes de paiement qui venaient se substituer à la monnaie traditionnelle en temps de guerre, crise… Certains pouvaient aussi servir de jeton de présence par exemple

La parole à Élodie Gilbert, Responsable du chantier des collections

Gilbert Elodie Montage animé réalisé avec des pièces en chocolat.

" En cinq ans, environ 1 000 objets de la chambre des comptes sont déjà passés sur le chantier des collections et récolés. Dit comme ça, cela peut paraître peu, voire pas très impressionnant mais il faut préciser la complexité de ce travail : démonter les vitrines, le temps passé pour chaque objet, monnaie, médaille, coins, la prise de photo, et surtout le fait que nous n'avons que 3 à 4 semaines pour chaque session. 

Aujourd’hui, on pourrait dire que nous avons fini les monnaies, médailles, jetons des périodes contemporaines, modernes et du Moyen Âge. Nous sommes en train de finir les derniers cas complexes. Mes collègues viennent de commencer les empreintes de monnaies même si elles ne font pas à proprement parler parties du médaillier et ensuite viendront les sceaux. Bientôt nous commencerons le chantier du médaillier antique."

Zoom sur le chantier des monnaies et médailles

La saisie informatique : passage obligatoire pour créer la fiche d’identité

Il faut tout d’abord effectuer une prise de mesures et une prise de poids très précises grâce à des balances dignes d’un bijoutier. Ensuite, place à la description de l’objet, avers et revers, en essayant de déterminer : le sujet représenté, l’autorité au nom de laquelle est frappée la monnaie (le comte, le duc, le roi…), le maître de monnaie (responsable de l’atelier monétaire) et le lieu de création.

Des indices précieux se trouvent sur les monnaies comme les marques d’identification. Pour les autorités, souvent des personnes y sont représentées comme les monarques. Il arrive que le musée fasse appel à un spécialiste chercheur, pour les monnaies antiques par exemple, ou à des bases en ligne renseignées par des numismates.

Le conditionnement : classer et protéger pour mieux conserver

Les objets sont méticuleusement rangés dans des grandes boîtes appropriées et dans des sachets individuels. En fonction du type d’objet, la logique de classement est différente.

Quelques chiffres :

L'inventaire n'est pas terminé mais pour 2020, la collection numismatique du Musée Savoisien (monnaies, médailles, jetons, coins, balances, boites des médailles...) représente :

  • Environ 940 médailles
  • Environ 4570 monnaies
  • 7 méreaux
  • 445 jetons
  • 10 coins