Archives
de la Savoie

Voyage de l’empereur Napoléon Bonaparte dans le département du Mont-Blanc

Découvrez un document sur le voyage de l'Empereur illustrant la vie quotidienne dans l'Empire et à la Cour impériale. Trois pistes d'exploitation vous sont proposées.

Lithographie impression mécanique en noir représentant Bonaparte. Réalisée par Isabey Père peintre et Henry Robinson sculpteur, sd. © Archives départementales de la Savoie, 100j 21.

Lithographie impression mécanique en noir représentant Bonaparte. Réalisée par Isabey Père peintre et Henry Robinson sculpteur, sd. © Archives départementales de la Savoie, 100j 21.

Contexte

L’Empereur séjourne à Chambéry du 26 au 28 germinal an XIII (17 au 19 avril 1805). Il se rend ensuite à Lanslebourg puis gagne Milan où il sera couronné roi d’Italie.
Le document ci-dessous détaille la liste des personnes au service de sa majesté. Au total, 32 personnalités et 83 personnes de service.
Ce document, à destination du préfet, a pour but d’organiser et d’assurer la sécurité de l’Empereur. Il permet également d'aborder la mise en place d'une nouvelle loi en lien avec les passeports.

Pour en savoir plus
Tout le séjour de Napoléon Bonaparte à Chambéry est détaillé sur le site de la Société savoisienne d’histoire et d’archéologie : le logement et les travaux entrepris, les cérémonies, le détail des actes de Napoléon, les avantages qu’en retireront la ville et le département…
https://www.ssha.fr/dossiers-thematiques/voyages-de-napoleon-ier-en-savoie

Voyage impérial en Savoie en 1805 : liste des personnes accompagnant le couple impérial. © Archives départementales de la Savoie, L 371.
Voyage impérial en Savoie en 1805 : suite de la liste des personnes accompagnant le couple impérial. © Archives départementales de la Savoie, L 371.
Passeport délivré par la commune de la Rochette à Jean-Claude Robert, 16 juillet 1807. © Archives départementales de la Savoie, 244Edépôt 160.

Thème 1 - La circulation dans l’Empire et le contrôle des populations

Le passeport, instauré durant la Révolution par le décret du 28 mars 1792 et la loi du 10 vendémiaire an IV, était alors assez rudimentaire.

Entre 1804 et 1807, la police générale de Napoléon Bonaparte, sous la direction de Fouché, perfectionne le système des passeports par une réforme qui vise à prévenir les troubles et surveiller les nombreuses catégories de personnes suspectes. La liste est longue : les opposants politiques – principalement royalistes – les marginaux divers, les ouvriers coalisés, les insoumis et les déserteurs, les étrangers.

Le passeport devient l'instrument central de la stratégie de surveillance : il doit être infalsifiable et obligatoire. Il permet également un contrôle renforcé et centralisé, et des sanctions accrues.

Les principaux acteurs de cette politique de contrôle sont les préfets. Leur action de pédagogie administrative envers les maires et les gendarmes par l’intermédiaire de circulaires, affiches et discussions, se généralise et s'intensifie.

Vous pouvez en découvrir un exemplaire dans les documents présentés ci-dessus.

Napoléon Bonaparte ayant échappé à plusieurs attentats, le préfet demandera aux sous-préfets, maires, gendarmes et magistrats de sûreté de redoubler de vigilance afin d'assurer la sécurité de l'empereur.

(Source : Le contrôle de la mobilité à travers les passeports sous l’empire de Vincent Denis, Maître de conférences en histoire moderne à l'Université Paris 1 – Lien : https://books.openedition.org/pur/21040)

Thème 2 - La Maison de l’Empereur et la Cour impériale

En créant l’Empire, Napoléon Bonaparte fait renaître la Cour impériale, restaurant ainsi les codes et usages de la cour royale de l’Ancien régime. Cependant, cette nouvelle Cour doit composer avec le principe d’égalité et l’idéal de mérite proclamés par la Révolution.

Ainsi, est créée la Maison de l’Empereur, administration chargée d’organiser la vie de la Cour impériale : protéger, loger, vêtir, nourrir, servir et magnifier l’Empereur. Elle sera cependant beaucoup moins dépensière que la « Maison du Roi » de l’Ancien régime.

Les principales fonctions :

- le Grand maréchal du Palais se charge de l'organisation des vies publique et privée du souverain. Au palais, il assure la sécurité de la famille imépriale et de ses biens. Il contrôle les accès et le personnel militaire ainsi que le service  du palais, les logements et le service de Bouche, Cette fonction a été imaginée par Napoléon et mise en place en 1804.
- le Grand chambellan assure le service de la chambre, contrôle l’accès au souverain ainsi que les présentations,
- le Grand écuyer a pour mission de régler les déplacements civils et militaires du souverain,
- le Grand aumônier s’occupe des offices religieux,
- le Grand veneur assume l’organisation des chasses,
- le Grand maître des cérémonies établit le protocole des réceptions publiques et en assure la coordination.

Ils doivent collaborer pour participer, chacun selon ses prérogatives, au bon déroulement de la vie quotidienne de Napoléon Bonaparte. 

Pour en savoir plus
- La Maison de l’Empereur, voir la page « La Maison de l’empereur. Servir et magnifier Napoléon Ier » (lien : https://www.proantic.com/magazine/la-maison-de-lempereur-servir-et-magnifier-napoleon-ier/).
- Les voyages officiels sous le Premier Empire sur le site Gallica de la BNF (https://gallica.bnf.fr/blog/10022017/les-voyages-officiels-sous-le-premier-empire-dans-les-collections-de-la-bnf?mode=desktop)

Thème 3 - La politique européenne de Napoléon

Ce voyage s’inscrit dans la stratégie européenne de l’Empereur Napoléon qui fait halte à Chambéry en gagnant Milan où il doit être couronné roi d’Italie.

En 1802, suite aux défaites militaires, la République Cisalpine est transformée en République italienne avec pour Président Napoléon Bonaparte, premier Consul de la République italienne. 

Le 2 décembre 1804, après son couronnement, l'Empereur Napoléon transforme la République en Royaume d’Italie (seulement pour la Lombardie et l'Emilie-Romagne, et non pour l'ensemble de la péninsule) et en devient naturellement le roi. Il est couronné le 26 mai 1805 dans le Duomo de Milan.

Aucun accord ne sera trouvé avec ses frères Joseph et Louis pour prendre la couronne de Vice-Roi. C’est donc Napoléon lui-même qui la ceindra, le confortant ainsi sur la scène européenne comme le nouveau Charlemagne.

Pour en savoir plus
Site Napoléon.org avec notamment « Comment Napoléon est-il devenu Roi d’Italie ? ».
(https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/comment-napoleon-est-il-devenu-roi-ditalie/)

Passer les outils de partage

Partager cette page sur les réseaux sociaux
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Infos pratiques des archives départementales

Archives départementales de la Savoie
244, quai de la Rize
73000 Chambéry

Les Archives départementales de la Savoie sont ouvertes sur réservation du mardi au vendredi de 9h00 à 12h30 puis de 13h30 à 16h30.

Pour en savoir plus sur les modalités pratiques d'accès et de consultation