Des châteaux médiévaux pour contrôler cluses et cols

Vers l’an mil différents seigneurs luttent pour imposer leur autorité et construisent des châteaux, symboles de leur puissance.

A cette époque, l’Europe connait un essor important et une nouvelle organisation de la société : la féodalité qui favorise l’apparition de seigneuries locales en compétition. En 993, le dernier roi de Bourgogne Rodolphe III, sans descendant, désigne l’empereur Conrad II le Salique comme successeur, le royaume entre dans le Saint-Empire romain germanique.

Vers l’an mil, un comte nommé Humbert prend progressivement le dessus et donne naissance à la dynastie de la Maison de Savoie. Au fil des mariages, conquêtes et achats de terres il impose son autorité sur les deux versants des Alpes. Très rapidement, le contrôle des routes et des cols permet à ses successeurs, les premiers comtes de Savoie, de renforcer la mainmise sur leurs territoires.

La tour de Bérold- La Tour-en-Maurienne / Châtel

L'ancienne tour de Curienne - Curienne

Les tours de Montmayeur - Villard Sallet 

Les tours de Chignin - Chignin

Le château de Miolans - Saint-Pierre-d'Albigny

Le château de Chantemerle - La Bathie

Passer les outils de partage

Partager cette page sur les réseaux sociaux
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn