Patrimoines de la savoie

La ferme Gigot

Sur les hauteurs de la commune de Brison Saint-Innocent se trouve le site de la Ferme Gigot, aussi appelé Balcons de Brison. Faisant office de véritable corridor biologique, ce site composé de forêts et prairies abrite des espèces discrètes mais fascinantes.

DECOUVRIR

Que se cache derrière ce nom ?

Le nom de la Ferme Gigot vient tout simplement de l’histoire du site : une exploitation agricole qui appartenait au XVIIIème siècle au propriétaire du château de Brison, Léonard Felix Gigot de Villefaigne. Aujourd’hui le corps de ferme principal subsiste, mais il est à l’abandon et non accessible au public.

L’intérêt de ce site réside plutôt dans la présence de son importante forêt et par sa situation, qui offre des points de vue grandioses sur le lac du Bourget et les massifs environnants.

Forêt et prairies

La Ferme Gigot est avant tout un espace forestier, où vous rencontrerez principalement des chênes pubescents de différentes tailles et plus ou moins anciens, qui témoignent de la colonisation progressive des anciennes terres agricoles par la forêt. Celle-ci est un refuge pour de très nombreuses espèces, comme par exemple le Muscardin, petit rongeur arboricole protégé qui installe son nid dans les branchages denses, ou encore le plus commun sanglier.

M. BOURON CEN Savoie-Muscardin

© M.BOURON CEN Savoie - Muscardin 

Elles occupent seulement 3ha sur un site de 55ha au total : ce sont les quatre prairies du site. Plutôt banales du point de vue leur composition floristique elles jouent pour un rôle essentiel pour de nombreuses espèces qui en dépendent notamment pour s’alimenter. De plus, elles sont rares sur le massif de la Chambotte, très forestier, ce qui les rend encore plus précieuses.

Forêt - Ferme Gigot - CD73
Forêt Ferme Gigot
Chêne pédonculé - Ferme Gigot - CD73
Chêne pédonculé - Ferme Gigot
Prairie - Ferme Gigot - CD73
Prairie et forêt - Ferme Gigot
Prairies et Forêt - Ferme Gigot - CD73
Praire - Ferme Gigot

Un terrain de jeu pour de nombreux mammifères

Très discrets et pourtant bien présents, d’incroyables mammifères peuplent les lieux. En plus du muscardin et du sanglier déjà évoqués, deux espèces de félins comptent parmi les résidents de la Ferme Gigot.

Le site a d’abord les faveurs du chat forestier. En effet celui-ci apprécie le couvert forestier dense pour mettre bas et se reposer. Mais pour se nourrir, il affectionne particulièrement les prairies et leurs lisières où il dénichera ses mets préférés : les campagnols et autres petits rongeurs. Enfin, comme ses cousins domestiques, le chat forestier peut se révéler paresseux : pour se reproduire, il occupe les terriers créés par les renards et les blaireaux qui occupent également le secteur.

2017-Federation-des-chasseurs-de-Savoie- chat forestier

© Fédération des chasseurs de Savoie - chat forestier  

Vous ne l’apercevrez sans doute pas aux cours de vos balades, pourtant il évolue bien dans les forêts du site : c’est le discret Lynx boréal. La présence de ce grand prédateur amène à penser que le site de la Ferme Gigot, dans la globalité du massif de la Chambotte, constituerait un corridor écologique en permettant de relier physiquement le Jura aux Bauges et ainsi permettre la circulation des espèces.

COMPRENDRE

Un site ayant attiré d’illustres personnages

En 1784, pour la venue du prince de Piémont et de son épouse Clotilde de France, la « promenade du Gigot », qui partait des rives du Lac du Bourget pour arriver aux hauteurs du site de la Ferme, avait été mise en place.

La balade devint alors populaire attirant d’autres personnages tels que Napoléon III ou encore Lamartine. La plus célèbre d’entre tous est sans conteste l’Impératrice Sissi, qui vint s’y promener en en 1895 allant même jusqu’à déguster le lait dans la ferme et y acheter une vache de race Tarine qu’elle fit apporter en Autriche.

Une zone stratégique en matière de biodiversité

Qu’il s’agisse de la forêt ou des prairies, ces deux milieux permettent aux espèces de trouver un refuge, des ressources alimentaires etc. Ainsi, deux enjeux de préservation de ces milieux peuvent être soulignés. Le premier concerne la forêt et l’importance de la laisser évoluer librement afin de maintenir le peuplement des différentes espèces animales.

Le second, se concentre autour des prairies et de leur maintien en milieu ouvert. En effet, ces dernières se sont vues progressivement impactées par l’abandon des pratiques pastorales comme le pâturage ou la fauche. Aujourd’hui, une colonisation importante des ronces est constatée menaçant le maintien de ces milieux. Des travaux de broyage ont donc été menés en 2016 ainsi que du pâturage pour les préserver.

Enfin, l’ensemble des milieux du site, constituant un corridor biologique pour les espèces, rend possibles leur déplacements et leur permet notamment de s’y réfugier ou encore de s’y nourrir. De fait, la préservation du site de la Ferme Gigot est essentielle pour la biodiversité.

Infos pratiques

Localisation
Localisation

Brison Saint Innocent

Vous aimerez aussi

Chat forestier
NATURE ET DÉTENTE
Le 11 octobre 2020
Les félins de la Chambotte - fête de la nature 2020
 Brison-Saint-Innocent