Patrimoines de la savoie

Le lac noir

Perché à 730m d’altitude au pied du Mont Granier, le lac noir se situe en forêt communale de Chapareillan sur le territoire des Marches. Son aspect sauvage et sa vue imprenable sur le Mont Granier vous permettront de découvrir des paysages variés entre forêt et zone humide.

DECOUVRIR

Un lac né d’un gigantesque éboulement

L’origine du Lac noir remonte au XIIème siècle lorsqu’une partie de la falaise du célèbre Mont Granier s’est détachée entrainant un énorme éboulement et l’une des plus grandes catastrophe naturelle de l’histoire des Alpes. La chute de millions de mètres cube d’éboulis à travers la pente, a créé le paysage actuel des Abymes de Myans. Ce nom provient de la forme bosselée qu’a pris le terrain, aujourd’hui utilisé pour la culture de la vigne.
Le Lac noir se dévoile aux yeux des promeneurs à l’issue d’une marche de ¾ d’heure dans la forêt et permet d’admirer la face imposante du mont Granier se reflétant dans les eaux limpides et noires du lac.

Les orchidées

La zone humide que représente le lac accueille des espèces dites palustres c.-à-d. issues des marais, notamment des orchidées. Découvrez-en deux :

  • L’Orchis moucheron, aussi appelée orchis moustique, qui vit sur des sols calcaires.

2019-l'orchis-moucheron-1000©Dpt73

 

  • L’Epipactis des marais,

Epipactis-des-marais1000©Luc-Garraud

 

 

 

 

ou helleborine des marais peut atteindre les 60 cm de haut, et, est reconnaissable par les couleurs de ses fleurs vertes pâles et blanches. Comme son nom l’indique, elle se plait dans les zones humides bénéficiant d’une bonne exposition. Elle est cependant menacée par la diminution des zones humides et fait donc partie de la liste rouge de la flore menacée en France.

 

L'épipactis des marais ©Luc Garraud CBNA

COMPRENDRE

A travers la forêt : des trésors de biodiversité

2019Lac-noir-arbre-mort1000©Dpt73En vous cheminant sur le sentier qui mène au Lac noir, vous traverserez une forêt assez dense où vous observerez parfois du bois mort, au sol ou encore sur pied.
Bien loin de l’image d’une forêt non entretenue, la présence de bois mort est essentielle à la vie de la forêt. En effet, ce bois mort permet de nourrir certaines espèces dites « xylophages », c’est à dire qui mange du bois, notamment des insectes. Mais surtout, les trous dans les troncs d’arbres (appelés loges ou cavités) sont le lieu de vie d’un important cortège d’espèces. 35% de la biodiversité forestière serait d’ailleurs hébergée par les arbres morts (ONF).

Certains oiseaux forestiers dits « cavicoles », vont creuser des loges dans des arbres comme par exemple les pics. D’autres oiseaux, les cavicoles secondaires, comme les mésanges, certains rapaces etc. vont quant à eux se contenter d’utiliser ces loges déjà creusées. En France, sur les 68 espèces d’oiseaux forestiers, 41% dépendent des cavités pour se reproduire.
Le bois mort offre donc de la nourriture et un habitat à certaines espèces, faisant de lui un écosystème à part entière qu’il est essentiel de préserver.

Remonter en haut de page

Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan
Le lac noir en Chartreuse sur la commune de Chapareillan

Infos pratiques

Localisation
Localisation

Chapareillan