Chateau CrestCherel©Musée ATP Val Arly

Le musée d'arts et traditions populaires du val d'Arly

Le musée d'arts et traditions populaires du val d'Arly est ouvert ! En attendant votre visite sur place, découvrez-le en compagnie de Marie-Claude Favre Coutillet, présidente du musée.

Pouvez-vous nous présenter le musée d'arts et traditions populaires du val d'Arly ?

"Le château du Crestcherel est une maison forte qui complétait un système défensif autour d’Ugine. Il a été restauré par la municipalité d’Ugine et est devenu le lieu idéal pour abriter depuis 1984 les collections du « musée d’arts et traditions populaires du Val d’Arly ». Plus de 1 500 objets du patrimoine rural de la fin du 19e et du début 20e siècle ont été collectés, restaurés et mis en scène par les bénévoles de la section musée de l’Amicale Laïque d’Ugine. Les collections sont présentées par thème dans les 10 salles du château.

Depuis 2020, les visiteurs peuvent à l’aide de 5 écrans tactiles répartis dans le musée, choisir de courtes vidéos qui illustrent l’utilisation des objets exposés. Dans la cour intérieure fleurie sont exposés les objets volumineux (chariot, corbillard, traineau, cuves, batteuses, charrues, pompes à bras, tracteur…)."

Que se passe-t-il au musée lorsque le public n'est pas là ?

"La réception des dons d’objets (aucun objet n’est acheté), l’archivage et le nettoyage des collections sont les principales missions de l’équipe en absence du public. Il faut aussi assurer l’accueil des écoles qui demandent à visiter le musée tout au cours de l’année.
Le travail sur le programme d’animations comme la Nuit des musées, le programme de l’été et les journées du patrimoine, mais également comme la Fête des Montagnes (a lieu tous les ans fin août à l’occasion de la descente des troupeaux depuis bientôt 40 ans) demande beaucoup de préparation. Cette année, nous serons installés dans les locaux du foyer logement pour personnes âgées Les Gentianes afin de présenter l’exposition « au fil du temps » qui propose des vues de quartiers uginois autrefois et la même vue maintenant."

Dans le contexte particulier qui vient de s'achever, sur quels projets avez-vous travaillé en particulier ?

Exposition sur les écoles d’Ugine de 1821 à nos jours
"Pendant l’été 2020, suite à la présentation d’une exposition temporaire sur l’histoire des écoles d’Ugine illustrée par une centaine de photos de classe, une nouvelle collecte a été réalisée auprès des uginois : près de 1 300 photos, fournies par les visiteurs, seront présentées sur 120 panneaux. C’est une exposition faite par les Uginois pour les Uginois. Elle aura lieu les 9 et 10 octobre 2021.

La collecte continue car les écoles étaient nombreuses à Ugine. En 1960, il existait encore 9 écoles de hameaux. Aujourd’hui, il n’en subsiste qu’une seule. Nos recherches nous permettent de collecter des archives et des témoignages de la vie scolaire autrefois à Ugine qui ne sont dans aucun livre. Cette mémoire ne disparaîtra pas grâce à notre action. Nous avons retrouvé les traces des anciennes maisons ayant servi d’école, avant que les mairies construisent des écoles pour répondre à la croissance démographique. Dans les archives de la mairie, nous avons même retrouvé la trace d’une école clandestine en 1886 (lettre du préfet demandant au maire de faire fermer cette « école » qui n’avait pas d’autorisation officielle d’exercer. Il y avait quand même 28 enfants scolarisés avec cette « institutrice »).

La cinémathèque des Pays de Savoie et Ain nous a confié un film de 8 minutes (Georges Coutable) sur les écoles d’Ugine vers 1955, dans lequel on découvre les écoles de hameaux et du centre bourg. Ce film sera diffusé dans la salle d’exposition."

Musée ATP Val Arly©morandina 

Mise en place d’un escape game dans un espace dédié à l’intérieur du château
"Pour faire venir un public plus jeune dans le musée du Crestcherel, nous avons imaginé créer un escape game. Ouvert à des groupes de 2 à 6 personnes (à partir de 8 ans, accompagnés d’un adulte), l’escape game situe son histoire dans la période abordée par le musée, fin 19e - début 20e siècle. Tous les objets constituant le décor sont issus de nos réserves. Nous sommes au stade de la recherche de financement. L’espace sera constitué de 2 salles : une salle de vie et une écurie et se situera à l'intérieur du musée. Il pourra être ouvert toute l'année sur réservation.

Une visite virtuelle du musée est en cours de finalisation et pourra être découverte à partir de la saison estivale 2021. Notre page Instagram est en ligne depuis février."

Le musée est désormais ouvert, que peut découvrir le public ?

"Des jeux et des animations pour les enfants à partir de 5 ans et leurs accompagnants seront proposés cet été. On a même créé un jeu de 7 familles dédié aux objets du musée qui devrait être commercialisé dans notre boutique.

Le centre d’art et de rencontres (CURIOX) présentera à partir de mai 2021, « Visages et paysages d’en haut », une exposition d’œuvres inédites de la photographe Claude Bathod (1935-1981) qui a vécu une partie de sa vie à Héry-sur-Ugine et y est inhumée. Le musée du Crestcherel a été sollicité pour s’associer à cette exposition en proposant des animations en lien avec Claude Bathod et son œuvre.

Une exposition temporaire sur le thème des objets de pompiers autrefois avec des objets de nos collections et d'autres confiés par l’amicale des pompiers d’Ugine dont 22 fusils à baïonnette qui datent de 1820 et ont été utilisés lors de la visite de Victor Emmanuel 1er de Savoie à Ugine. L'union départementale des pompiers de la Savoie nous a prêté d'intéressants objets anciens complétant notre exposition.

Une visite virtuelle est présentée dans différentes structures EHPAD, résidences pour personnes âgées d’Ugine et Albertville. Les expositions des années précédentes sont décentralisées à la médiathèque d’Ugine et dans d’autres sites comme l’EHPAD et le foyer logements Les Gentianes."

Le musée est ouvert jusqu'aux journées du patrimoine en septembre, tous les après-midis, sauf le lundi (sur réservation en septembre).

En savoir plus

Crédits photos : ©musée d'arts et traditions populaires du val d'Arly / ©Morandina